Changement

Le changement, c’est le passage d’un état à un autre. C’est un objectif qu’on peut se donner tout en sachant que ce passage comporte souvent des étapes. À partir de ce constat, certains préfèrent « évoluer en douceur », d’autres souhaitent « changer maintenant ».

La rapidité du passage dépend (en partie) de l’objectif à atteindre ; selon la nature du changement à obtenir,  le temps nécessaire n’est pas le même : changer de couleur de cheveux ne prend pas le même temps que changer de travail.
En fonction de l’objet du changement, le temps du passage demande aussi plus ou moins de temps : prendre RdV chez le coiffeur ne dépend que de moi, prendre un nouveau poste passe par la décision d’autres personnes.
Le résultat du changement introduit une troisième distinction : si j’ai « envie de changer de tête », je peux changer de coiffure tous les jours avec les cheveux longs, chignon, couette, bandeau… mes cheveux restent longs une fois la coiffure défaite ; chaque coiffure constitue un changement partiel. Je peux aussi me couper les cheveux très courts… Le changement est complet.

Le changement est une affaire personnelle car « la porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur » (Jacques Salomé). Le coach veut faciliter le franchissement de certaines étapes ; dans cette démarche, la première étape vise à fixer un objectif réalisable dans le temps déterminé du coaching.


Jacques SALOMÉ, Oser travailler heureux : entre prendre et donner, Éditions Albin Michel, 2000
Paul WATZLAWICK, John WEAKLAND, Richard FISCH, Changements – Paradoxes et psychothérapie, Éditions du Seuil, 1975