Communication non violente

C’est un outil de résolution de conflit utilisable en situation professionnelle. Il a été développé par Marshall ROSENBERG* à partir des années 1960. Ses principes fondateurs proposent une façon de comprendre comment se nouent la plupart des conflits qui opposent les personnes entre elles.

À partir du constat des difficultés rencontrées dans la communication, Rosenberg remarque notamment que les reproches formulés ou les jugements portés opposent les personnes et rendent difficiles les échanges. L’idée centrale est que derrière un jugement –positif ou négatif, formulé doucement ou avec agressivité, il y a un besoin non satisfait ; si l’on accède à ce besoin et qu’on l’exprime, la personne à laquelle on s’adresse a plus de chance de l’entendre même si elle ne sait pas y répondre. Cette reconnaissance facilite la communication.
La Communication non violente est une pratique qui invite les personnes à exprimer leurs sentiments et leurs besoins et à accepter ceux des autres en recherchant des solutions qui permettent de les reconnaître et de les satisfaire.

La Communication non violente apprend à regarder son interlocuteur différemment et à se servir des mots autrement.
Référence : Wayland MYERS, Pratique de la Communication non violente, Jouvence Éditions, Genève, 2007.


* Marshall Rosenberg

Les bases de la Communication non violente (en Anglais, sous-titré en Français)

Le traitement des conflits dans la Communication non violente – Entretien